Covid-19 et santé mentale (Newsletter mars 2021)

Il faut bien admettre que la Covid-19 perturbe considérablement nos vies tant au niveau personnel que professionnel. Aucune dimension n’échappe à la lame de fond de l’épidémie : nos certitudes, nos habitudes et même notre relation au travail s’avèrent modifiées.

Le télétravail est devenu la norme et les échanges verbaux ne se font quasiment plus que par audio ou visioconférence ; sans compter que les protocoles sanitaires lourds (bien que nécessaires) mis en place depuis mars 2020 ont considérablement dégradé nos conditions de travail.

Autres éléments pénibles à vivre dans cette crise, peut-être davantage que la peur du virus ou les contraintes liées aux règles de distanciation : l’incertitude sur la fin de l’épidémie et la rupture du lien social engendrée par les mesures sanitaires.

De fait, quoi que nous en pensions, toutes ces répercussions de la Covid-19 impactent fortement notre moral. Et d’ailleurs, selon les spécialistes en neurosciences, il est naturel de développer, en contexte de pandémie, une réponse de stress face à une situation nouvelle, imprévisible et en partie incontrôlable.

Les manifestations de ce stress sont nombreuses et peuvent se traduire aussi bien sur le plan psychologique (vision négative des choses, déprime, …), comportemental (isolement, difficultés de concentration, …) que physique (fatigue, insomnie, …).

Alors que le bulletin épidémiologique de Santé Publique France publié le mois dernier indique que « la santé mentale des personnes interrogées reste dégradée, avec un maintien à des niveaux élevés des états dépressifs, des états anxieux et des troubles du sommeil », la FSU-Finances tient, en prévention, à lever le tabou entourant les problèmes de santé mentale liés à la Covid-19.

Et la distanciation sociale ne doit pas être synonyme d’isolement social. Le soutien social de ses proches et de ses collègues peut faire une réelle différence sur la santé psychologique d’une personne, surtout dans les circonstances actuelles.

Alors, en ces temps de pandémie, veillons chacune et chacun d’entre nous à notre bien-être psychologique et aussi à celui de celles et de ceux qui composent notre milieu de travail.

En présence de signes de dépression (tristesse, perte d’intérêt, d’énergie) ou d’anxiété (tension, irritabilité), la FSU-Finances tient à rappeler qu’il est important de s’informer et de parler pour être conseillé sur les aides et les solutions disponibles. Il ne faut surtout pas hésiter à prendre contact avec son médecin traitant ou à appeler le 0 805 230 809 pour demander à être orienté vers une écoute ou un soutien psychologique.

En attendant des jours meilleurs,

Prenez soin de vous et de vos proches en continuant à appliquer les « gestes barrières ».