Qui sommes-nous ?

La FSU-Finances a été créée en novembre 2003 par d’anciens militants de la CFDT qui ont décidé de quitter cette organisation syndicale en raison d’un profond désaccord sur la gestion de la réforme des retraites et sur les modalités de démocratie en interne.

La FSU-Finances, adhérente de la F.S.U.

La FSU-Finances est adhérente de la Fédération Syndicale Unitaire (F.S.U.), 2ème organisation syndicale en terme de représentativité dans la Fonction publique de l’État.

Créée en 1993, la F.S.U. est rapidement devenue la fédération syndicale majoritaire des personnels de l’Éducation nationale ainsi que l’une des premières fédérations de la Fonction publique de l’État. Regroupant actuellement des dizaines de syndicats, elle rassemble des personnels de divers ministères et services publics relevant de l’État, des collectivités territoriales et des établissements hospitaliers.

De ce fait, la F.S.U. occupe une place singulière dans le paysage syndical français. En 20 ans d’activité, elle a contribué au renouveau du paysage syndical français où elle entend œuvrer pour établir des liens et des relais entre l’action syndicale et le mouvement social dans toute sa diversité.

La FSU-Finances défend le service public dans son ensemble.

Dans notre société actuelle, adhérer à une organisation syndicale n’est pas une démarche spontanée, une démarche qui va de soi.

Pourtant, plus que jamais, il faut être organisé pour lutter contre la politique libérale qui est nuisible au service public en général et qui est destructrice d’emplois, d’acquis sociaux tout en fragilisant les solidarités entre salariés.

La fermeture des implantations de proximité (centres des Finances publiques, bureaux de postes, écoles, hôpitaux, lignes ferroviaires et gares de petites villes, …) en est l’illustration parfaite.

L’abandon des missions publiques au profit du privé (contrôle des poids lourds par les DRIRE, externalisations de missions telles l’informatique, l’accueil , la sécurité…) le confirme.

Cette remise en cause de l’égalité des citoyens devant le service public doit être combattue sans relâche car elle menace, à court ou moyen terme, la cohésion sociale.

La FSU-Finances, un syndicat ouvert sur la société.

Prête à défendre les droits de tous les travailleurs.

Prête à défendre les droits des femmes et des hommes.

Prête à défendre tout autant les libertés individuelles que les libertés collectives.

La FSU-Finances, un syndicalisme participatif.

Militants de terrain, proches des préoccupations des agents, nous privilégions la réflexion collective pour agir dans les meilleures conditions en associant les agents à la préparation des comités techniques locaux, des commissions administratives paritaires par l’organisation de réunions et/ou la distribution de comptes rendus.

 

livret_d_accueil-3.jpgLe livret de présentation de la FSU-Finances