Rechercher
 

VIERZON plutôt que MACRON !

Une grève remarquable a pris fin le 24/02/2016. Sur une victoire ! ! !

La surdité méprisante de la direction départementale du CHER ( il n’y a donc pas qu’en Seine-maritime) avait contraint les agents du SIP, du SIE et de la trésorerie municipale à se déclarer en grève reconductible dès le 19 janvier.
De quoi s’est-il agi ?
10 agents sont partis de ces services en quelques mois en 2016 sans que la direction ait jugé bon de les remplacer.
Les « survivants » ont alors exigé le comblement d’une partie des emplois vacants pour accomplir les missions dans des conditions simplement normales.
Foutaises leur est-il répondu. Mais comme nous sommes magnanimes, on vous concède l’arrivée d’un agent et l’aide temporaire de quelques personnes effectuant leur service civique !
Malgré ces provocations et quelques manœuvres de bas étage, la détermination des agents n’a pas faibli, la solidarité financière s’est organisée et nous y avons participé, et le conseiller « social » de Michel SAPIN a été obligé de donner mandat à la direction générale d’ouvrir des négociations.
La suite ce sont nos collègues de VIERZON qui le disent le mieux (extraits du communique du 24/02/2016) :

Aussi lors de l’assemblée générale du lundi 22 février, le DRH du Cher a été amené à se déplacer pour écouter nos remarques, nos demandes de précision, nos attentes.
Nous n’avons rien lâché !
« Ce jour, mercredi 24 février, après une nouvelle audience à la DDFiP et la réception d’un nouvel écrit à 13h, nous avons décidé en assemblée générale de suspendre notre mouvement.
Nous demandions 6 emplois et le maintien d’un renfort ALD. Les engagements écrits de la direction sont les suivants :
- gel de la suppression d’un emploi de catégorie B prévue pour septembre 2016
- équipe de renfort : deux agents (1 SIP, 1 trésorerie) affectés chaque mois 3 à 4 semaines
- crédit de vacataires : 2 auxiliaires sur une durée de 2 à 3 mois à partir du 01/04/2016 (24
mois au total pour le département)
- maintien d’un renfort A ALD à la trésorerie
- l’arrivée au 29/02/2016 d’un agent C en détachement,
- l’arrivée au 01/03/2016 d’un agent C (ALD) au SIP
- sur le mouvement du 1er septembre : la direction générale s’engage à ouvrir aux
mouvements de mutation 5 postes (2B au SIP, 2C au SIP, 1B au SIE) tout en gardant le même nombre d’emplois ALD qu’actuellement ce qui conduira à un sureffectif « pendant une durée qui reste à déterminer  ».

La direction générale anticipera l’arrivée des agents après la CAP nationale et bien sûr en concertation avec les agents concernés. Cependant nous relevons de nouveau que cela ne correspond pas exactement aux engagements formulés par
la DG lors de l’audience du 19 février.
- Et ce jour à 13 heures, à la suite de l’audience du matin, le DRH a notifié à nos
organisations syndicales l’arrivée de 2 contrôleurs stagiaires du 4 mai au 1er septembre 2016
(1 au SIE, 1 à la trésorerie). »

IL n’y a pas de conclusions définitives à tirer de ce conflit.
Mais il est permis d’avoir le sentiment que des espaces s’entrouvent, que des façons de faire donnent envie, parce que c’est juste, parce que c’est efficace.
Nous savons que très majoritairement les agents des services sont excédés de ce qu’on leur impose.
Ils se sentent maltraités et parfois bafoués dans leurs droits et aspirations.
Il est difficile de prétendre qu’il n’y a qu’une seule bonne réponse quand on est confrontés à une telle situation ; Mais il y a des réponses possibles.
Et si la voie choisie par nos collègues de VIERZON s’est imposée, c’est parce qu’elle s’est finalement appuyée sur les fondements d’une république consciente de ses devoirs.
Les emplois revendiqués sont venus soutenir l’idée d’un service public d’égale qualité sur l’ensemble du territoire !

Nous sommes résolument de ce côté de la barrière et tous les bla-bla sur les nouvelles technologies, le front-office, le back-office n’y changeront rien.
Le service public c’est d’abord des femmes et des hommes.

VIERZON plutôt que MACRON !

ROUEN LE 03/03/2016

 

Actualités DRFIP 76