Rechercher
 

Prends ta veste et tire-toi

Un candidat à la présidence a de la chance, il a un ami qui lui offre des costards.
Selon les informations de la presse (JDD), il se serait fait offrir pour près de 48.500 euros de vêtements dont, 35.500 euros semblent avoir été réglés en espèces.

Il faut noter toutefois, qu’il est interdit à quiconque de verser à un commerçant plus de 1 000 € en espèces (article D112-3 du code monétaire et financier), cela pose donc problème.

Il faut aussi souligner que les députés doivent déclarer au déontologue de l’Assemblée nationale tout don, invitation à un événement sportif ou culturel ou avantage d’une valeur qu’ils estiment supérieure à 150 euros dont ils ont bénéficié en lien avec leur mandat. (sur ce sujet on ne sait pas s’il y a un lien direct).

Ce candidat hobereau a un problème avec les comptes il déclare pour 750 000 € son manoir qui est d’une surface habitable de 1107 m2, qui a des dépendances habitables de 1062 m2, une ferme inhabitable de 900 m2 et de 12 ha de bois et de terres).

Ce prix défi toute concurrence avec les prix de l’immobilier environnant, surtout qu’il est tout proche de la gare TGV de Sablé sur Sarthe, gare construite dans une petite ville de 12 500 habitants grâce ... à l’appui de notre châtelain candidat.

A la FSU-Finances, syndicat défenseur d’agents publics, personnels soumis à des règles rigoureuses de déontologie tout cela nous interpelle.

Ce candidat spécialiste des emplois familiaux payés par les deniers de l’Etat nous pose problème.

Outre sa conduite qui est très éloignée de l’image de probité et d’honnêteté qu’il veut se donner,il nous paraît difficile de faire confiance à un tel personnage qui défend un programme qui s’attaque sans vergogne aux droits sociaux, à la fonction publique et au service public.

Des coups contre le service public et les salariés en général

Il prône la fin des 35 heures, la retraite à 65 ans, la suppression de 500 000 emplois publics (le démantèlement du service public est ainsi programmé et d’ailleurs il est favorable à ce que « des établissements privés répondent à certains besoins qui ne sont pas couverts par le public »). Et il prétend même liquider la Sécurité sociale que nous connaissons encore aujourd’hui malgré les attaques incessantes dont elle fait l’objet de la part des gouvernements "alternants" qui se succèdent.

Il veut refondre le code du travail, et plafonner les indemnités prud’homales de licenciement, réformer l’assurance maladie via une privatisation (le patron d’AXA est dans son comité de soutien et AXA est un de ses principaux clients de son cabinet conseil).

Une fiscalité injuste :

Il veut augmenter la TVA (l’impôt le plus injuste) et diminuer les cotisations salariales ;

Les cadeaux aux plus riches :

Il prévoit des cadeaux pour les plus riches (son électorat ?) : une hausse de plafond du quotient familial pour l’impôt sur les revenus et la suppression de l’ISF (5 milliards d’€).

Enfin, il veut baisser l’impôt sur les sociétés et baisser les cotisations sociales des entreprises pour un montant estimé à 40 milliards d’€.

N’en jetez plus, la coupe est pleine !