[]
       

Rechercher
 

CTL du 28 mars 2018 - Fusion des DiSI IdF ?

L’ensemble des Organisations Syndicales (FSU Finances, Solidaires et CGT) ont demandé lors du CTL du 28 mars de ne pas suivre l’ordre du jour mais d’échanger sur le projet de restructuration des DiSI.

Voir notre liminaire du CTL du 28 mars 2018 :

PDF - 25.8 ko

Le 15 mars dernier, des responsables de SI, de DiSI et des bureaux de l’Administration centrale se sont réunis sur le projet de réorganisation des DiSI et la fusion des deux DiSI d’Ile de France.

Ce sujet très important n’a fait l’objet d’aucune communication officielle alors même qu’un GT Informatique a eu lieu quelques semaines auparavant.

Le SSI va-t-il convoquer un GT (groupe de travail) avec les OS avant fin 2018, sachant que la mise en œuvre concrète du projet est programmée pour le 1er janvier 2019 !

L’ensemble des OS s’oppose à cette restructuration et dénonce un projet élaboré dans la plus totale opacité avec un décalage entre les propos de la direction générale qui se veulent rassurants et la réalité concrète des projets de restructurations.

FSU Finances note que tous ces projets ont pour seul objectif de supprimer des emplois en indiquant que l’informatique à la DGFiP devient progressivement un domaine en perdition avec un manque criant de formation, ce qui nécessite un recours constant et de plus en plus important au secteur privé (absence totale de visibilité des futures orientations du Comité CAP 2022).

Plusieurs questions majeures induites par ce projet et pour lesquelles les agents attendent des réponses :

  • quel sera le périmètre précis, géographique et fonctionnel des nouvelles DiSI ?
  • où sera implanté le siège de la DiSI après fusion ?
  • quel sera l’impact concret et précis pour l’organisation des missions au sein des équipes actuelles des sièges des DiSI ? (cette restructuration ayant pour but de générer des suppressions d’emploi)
  • aujourd’hui, dans la perspective de la mise en place des CSRH, les collègues du pôle RH de Reims doivent rejoindre le pôle Budget : cette évolution qui recueillait leur assentiment est-elle toujours garantie ?
  • la nouvelle DiSI de Paris continuera-t-elle de fonctionner avec des services excentrés (à Reims et à Nemours) ?
  • la nouvelle DiSI qui gérera le site de Reims va-t-elle accepter d’héberger des services qui ne relèvent pas de sa compétence ?
  • ce DiSI ne sera-t-il pas tenté de renforcer ses propres services en récupérant ces agents ?
  • dans la perspective de la mise en place de la nouvelle direction dès le 1er janvier, les agents seront-ils obligés de rejoindre leur nouvelle affectation ?
  • quelles seront les garanties offertes aux agents qui devront déposer une demande de mutation ?
  • comment articuler la création de la DiSI au 1er janvier et les mutations au 1er septembre suivant ?
  • comment va se dérouler le prochain scrutin des élections professionnelles en décembre ? Sur quel périmètre ?
  • quelles sont les conséquences de cette restructuration ? Un nouveau scrutin sera-t-il organisé ? (avec les risques d’une participation très faible lors du premier, dans la perspective de devoir revoter 2 mois plus tard)
  • quelles seront les conséquences sur la répartition des sièges en CTR ?
  • quelles sont les modalités pour l’intérim de la DiSI, entre le 1er septembre 2018 et le 1er janvier 2019 ?
  • etc ...