Rechercher
 

Droit de retrait au Centre des Finances Publiques de Noisy-le-Sec 2/2

LOCAUX INSALUBRES, MANQUE DE PERSONNEL, MEPRIS DE LA DIRECTION ENVERS LES AGENTS ET LES USAGERS ASSEZ !

Suite à la découverte de rats sur leur lieu de travail et au déni de leur Direction quant aux conséquences sanitaires probables, les agents du Centre des Finances Publiques de Noisy-le-Sec ont décidé d’exercer un droit de retrait.

PDF - 108.4 ko

Depuis des années, les agents du CFP de Noisy-le-Sec alertent leur Direction sur la vétusté et l’insalubrité de leur lieu de travail : fuites d’eau dans les bureaux, dalles de plafond s’écroulant sur la tête des agents, évacuation des eaux usées qui se répand dans les couloirs, circuits électriques défectueux, problèmes de chauffage, présence de rats sur le toit et aux alentours du bâtiment...

Réponse de la Direction : un déménagement est prévu... à Rosny-sous-Bois... en 2020...

Depuis des années, les agents du CFP de Noisy-le-Sec dénoncent le manque de moyen et de personnel et les conditions lamentables dans lesquelles sont reçus les usagers : files d’attentes interminables dans le froid ou en pleine chaleur, taille du hall d’accueil inadaptée au nombre de contribuables reçus, aucune confidentialité possible pour eux, pas d’accueil secondaire...

Réponse de la Direction : les agents doivent « éduquer » les contribuables et leur faire comprendre qu’ils ne doivent plus se déplacer dans leur centre mais tout faire eux-mêmes par internet...

Depuis quelques semaines (et ce après quelques actions superficielles et inefficaces), la présence de rats dans les locaux du CFP est établie : des cadavres de rats, dont un en putréfaction ont été décelés ; on a trouvé un rat nouveau-né rampant sur le sol des toilettes et une portée de rats dans le faux plafond, et des excréments de rats ont été découverts à plusieurs endroits.

La seule solution apportée depuis par la Direction (des appâts posés un peu partout dans le site) ne permet pas aux agents de mener leurs missions et de recevoir les contribuables de manière sereine : de l’aveu du technicien dératiseur, le traitement peut durer des mois, obligeant agents et contribuables à cohabiter avec des rats qui menacent leur santé (risque de transmissions de maladies par les déjections), leur sécurité (les rats dévorant fils électriques, gaines, etc) et leur droit à l’intégrité physique.

AUJOURD’HUI, LES AGENTS DISENT : ÇA SUFFIT !

Nous en avons assez de voir la situation empirer ! Nous refusons de travailler et de recevoir le public dans un environnement malsain et nocif ! Notre droit de retrait est légitime !

La FSU 93 et la CGT FP 93 s’associent à cette action pour dénoncer le mal-être grandissant des agents qui assistent à la détérioration progressive de leurs conditions de travail et à la destruction du service public.

La revendication des agents ayant déposé un droit de retrait est simple : « Nous voulons une dératisation du site efficace, complète, rapide et pérenne, menée de concert avec la mairie et Noisy-Habitat, afin de travailler et de recevoir le public dans un environnement sain ! »