[]
       

Rechercher
 

Le pouvoir d’achat - Menaces sur le statut

PDF - 148.8 ko
le pouvoir d’achat - menace sur le statut

Le pouvoir d’achat des fonctionnaires en berne

Pour relancer l’économie française, la Fonction publique et ses personnels sont les cibles favorites de notre Président de la République au vieux logiciel libéral. Considérée comme un poids par le gouvernement plutôt qu’un atout, le volume et le coût de la Fonction publique doivent, selon lui, être diminués.

Pour les agents, les mesures ont déjà été lourdes de conséquences : gel du point d’indice, jour de carence, CSG, étalement de PPCR, recours aux non titulaires... et perspective de 120.000 suppressions d’emplois dans les trois versants de la
Fonction publique.

Pour les 5,4 millions d’agents du service public, cela produira inéluctablement une baisse de leur pouvoir d’achat (après 9 % de perte de pouvoir d’achat subi en sept ans).

Menaces sur le statut des fonctionnaires

L’État emploie 5,4 millions d’agents (dont 17 % d’agents non titulaires sous contrat de droit public) dans les trois versants de la Fonction publique (état, territoriale, ospitalière).

Pour garantir la qualité du service public sur l’ensemble du territoire et assurer des
conditions de travail décentes pour les agents (plutôt que de laisser perdurer des situations de sous-effectif ou d’avoir recours à l’emploi précaire), l’employeur public serait bien inspiré de recruter massivement des titulaires par concours sur des emplois permanents.

Les perspectives pour l’avenir sont pourtant très sombres. Avec sa volonté de supprimer 120.000 postes d’ici cinq ans, le gouvernement a annoncé la présentation d’un projet de loi dédié à la Fonction publique au 1er semestre 2019. Celui-ci
devrait comprendre une batterie de nouvelles mesures : recours accru aux contractuels et rémunérations individualisés.