[]
       

Rechercher
 

la FSU-Finances dans l’action interprofessionnelle du 9 avril 2015

La FSU-Finances participera à la journée de luttes interprofessionnelles du 9 avril 2015

Le bureau national de la FSU aux Finances, réuni le 6 mars 2015, soutient la position prise par sa fédération FSU de participer à la grève interprofessionnelle du 9 avril 2015.

La FSU-Finances choisit de relayer cette décision dans son champ ministériel sous toutes ses formes : grève, manifestations,...
En conséquences, pour réussir au mieux cette journée, la FSU-Finances contactera les syndicats CGT, FO et Solidaires des ministères économiques et financiers, pour que des formes d’actions intersyndicales les plus unitaires soient organisées.
Nous invitons nos sections locales a faire de même.
Cette journée de luttes du 9 avril doit être une réussite pour les salarié(e)s du public et du privé.
Elle représente la première étape d’un combat qui devra être de grande ampleur pour faire reculer le gouvernement.

Le pacte de responsabilité , la rigueur budgétaire, la réforme territoriale, nombre de dispositions du projet de loi libérale « Macron » ainsi que plusieurs décisions des pouvoirs publics et du patronat aggravent la situation des salarié(e)s, des retraité(e)s et des chômeurs(ses).

La FSU ne s’inscrit pas dans les politiques d’austérité.

Elle les combat et demande le retrait de ces mesures régressives pour l’immense majorité des travailleurs du public et du privé.
La FSU pense qu’il existe des perspectives meilleures pour les salarié(e)s et qu’avec des politiques alternatives, on peut créer des emplois, on peut redonner de la largesse au pouvoir d’achat.

Il faut rediscuter les choix budgétaires, où dans le public par exemple, la politique du « faire mieux avec moins » a été mise en place depuis de nombreuses années.

Cette politique aboutit à une baisse de la qualité et de l’expertise des services publics ainsi qu’à une détérioration des conditions de travail de ses personnels.
La continuité sur cette voie politique conduira inévitablement à un délitement du service public.