[]
       

Rechercher
 

La FSU-Finances dit stop aux politiques de l’austérité

Stop ou encore tel est le choix qui nous est proposé aujourd’hui.
Agir ou subir.
Refuser ou ou accompagner une politique mortifère en matière d’emploi, de pouvoir d’achat, de conditions de travail.

* Stop ou encore la poursuite de la perte du pouvoir d’achat par le gel de la valeur du point d’indice et des primes jusqu’en 2017.
* Stop ou encore la poursuite de milliers de suppressions d’emplois dans les ministères économiques et financiers (40 000 emplois supprimés en 10 ans).
* Stop ou encore la diminution des promotions (réduite déjà depuis plusieurs années).
* Stop ou encore plus de barrières pour avoir un déroulement de carrière correct.
* Stop ou encore la détérioration des conditions de travail de tous les personnels.
* Stop ou encore les attaques des droits des personnels (refus de congés, refus de temps partiel, refus des jours de garde pour enfant, suppression de primes,...).
* Stop ou encore la détérioration des services publics (fermeture de sites, ouverture au public de plus en plus restreinte,...).

La FSU a choisi c’est stop.
Il faut résister et dire non, le jeudi 9 avril 2015 les personnels des finances seront en grève et manifesteront comme les autres collègues de toute la fonction publique, et comme les salariés du privé pour demander une autre politique économique et sociale.