[]
       

Rechercher
 

Analyse de la FSU-Finances sur la grève du 9 avril 2015

Avec 19 % de grévistes, les personnels de nos ministères économiques et financiers, et surtout les agents de la DGFIP (près de 23 %), se sont mobilisés lors de cette journée interprofessionnelle de lutte contre les politiques d’austérité du gouvernement.

Dans cette période où les mouvements collectifs et unitaires sont difficiles à mettre en œuvre, la FSU-Finances exprime son regret de ne pas avoir vu aboutir sa demande d’inscription dans l’intersyndicale Finances et dans l’intersyndicale de la DGFIP en particulier.

En effet ses courriers sont restés sans réponse de la part des partenaires syndicaux que sont Solidaires, la Cgt et FO.

Il est fort dommageable lorsqu’on veut la réussite d’un mouvement social d’en exclure un syndicat qui s’inscrit dans la lutte.

Écarter la 5ème force syndicale de la DGFIP, une des composantes de la FSU qui est la 2ème force syndicale de la fonction publique d’Etat, affaiblit de fait la réussite du mouvement et démontre un esprit étroit.

Heureusement que certaines sections locales (DRFIP 75 , DISI Paris Champagne) ont cherché l’efficacité et le dynamisme en prônant l’ouverture de leur intersyndicale à la FSU-Finances.

Enfin nous sommes inquiets de la faible mobilisation dans certaines directions générales : Administration centrale, Insee, DGDDI bien sûr même si la grève des douaniers du 24 mars (ou 1 douanier sur 3 avait participé) peut expliquer le taux de 3,16 % de grévistes à la Douane.

Cela démontre le manque de dynamique syndical au niveau ministériel.

Les syndicats qui étaient absents de cette journée d’action , alors que les agents subissent les conséquences des manques de moyens et de personnels, et voient leurs intérêts moraux et matériels attaqués, alors que s’accumulent les suppressions d’emploi, les restrictions budgétaires et les difficultés croissantes des services, ont largement contribué à entretenir cette frilosité et cette résignation.

DGFIP :
Forte participation dans les départements ruraux près de 50% :
07, 09, 27, 43, 49, 64, 65, 66 et à Impôts service,

Moyenne 25 % à 30% dans les gros départements : 06, 13, 31, 33, 34, 35, 44, 75, 76, 78, 94,...