[]
       

Rechercher
 

Négociation PPCR suite

Les syndicats connaissent maintenant le pourtour de la négociation PPCR (Parcours Professionnels Carrières Rémunérations).
Le protocole sera remis lors de la réunion conclusive du 9 juillet en présence de la ministre de la Fonction publique.

Il est important pour la FSU-Finances d’apporter un éclairage pour les personnels.

Quelques réflexions :

  • -1- Les nouvelles grilles et les éléments "sonnants et trébuchants" qu’elles contiennent, pourraient être entendus si nous avions des éclaircissements sur la question de la politique salariale du Gouvernement et de l’avenir de la valeur du point d’indice qui reste la pierre angulaire du maintient ou non du Pouvoir d’achat des agents.
    En effet les gains présentés par l’administration ne valent que s’ils ne sont pas annulés de facto par l’évolution de l’inflation.
    Sur la période 2010/2020 avec par exemple une inflation de 1% par an, ce sont 10% de la rémunération qui sont lentement mais sûrement grignotés. Un agent de catégorie C de la future échelle C1 verra sa "rémunération brute" augmenter de 500 €/an, soit 41€ par mois. Cette augmentation ne résistera pas à la valeur bloquée ou mal indexée de la valeur du point d’indice.
    10% de 19.000 €/an (salaire brut médian d’un agent de catégorie C Échelle 3 ) = 1.900 €/12= 158 € par mois, soit une "perte" de 117 € par mois.
    Ainsi faute d’une assurance sur la réévaluation régulière de la valeur du point d’indice et de son indexation sur l’évolution des prix, les propositions faites par le gouvernement sont à relativiser.
    Par ailleurs l’attribution des points d’indice correspond pour partie à l’intégration de points compensant la diminution du montant du régime indemnitaire.
    Cela sera intéressant pour celles et ceux qui partiront dans les prochaines années à la retraite.
  • -2- Avancement de grade : l’échange du 22/06 avec la DGAFP sur les agents qui ont vocation à bénéficier d’un avancement de grade montre que celui ci ne sera pas garanti pour tous les agents .
  • -3- Travailleurs sociaux : nous ne disposons pas de beaucoup d’éléments précis concernant les modalités de leur passage en catégorie A .
  • -4- Le calendrier pose problème : la DGAFP a confirmé le 22/06 (même si elle disait que ce serait compliqué) le côté réversible des mesures : quid de l’après 2017 ?
  • -5- Agents Non Titulaires : la question des personnels dont la rémunération ne fait pas référence à un indice reste posée.

Voilà les premières analyses de la FSU-Finances, nous vous livrerons la suite prochainement.