[]
       

Rechercher
 

Climat : mettons la pression sur la COP 21

La France va accueillir et présider la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), du 30 novembre au 11 décembre 2015.
C’est une échéance importante, qui devrait aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.
Au 1er juillet 2015, sur 195 pays, 44 (dont l’Union européenne, les États-Unis, et la Chine qui représentent à eux trois la moitié des émissions mondiales de gaz à effet de serre) avaient publié leurs propositions d’engagements pour Paris Climat 2015.
D’après l’Agence internationale de l’énergie, les contributions initiales ne permettront de parcourir qu’un tiers du chemin et ne se seront donc pas suffisantes pour limiter le réchauffement planétaire en deçà de 2°C.
La plupart des pays ont d’importantes marges de manœuvre pour aller plus loin, et saisir tous les bénéfices de la transition énergétique.


Agir pour le climat il y a urgence !

L’année 2014 a été la plus chaude que la planète ait connue depuis que les mesures existent.
Les catastrophes naturelles s’aggravent, la montée des océans s’amorce, la fonte des glaciers et des banquises s’accélère : les conséquences du réchauffement climatique sont maintenant visibles dans de nombreuses régions du monde et les populations en payent le prix fort.
Face à ce qui est déjà l’un des défis les plus importants que l’humanité ait à affronter, le GIEC et la communauté scientifique nous indiquent les limites
maximales à ne pas franchir (ce qui suppose de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 40 à 70 % d’ici 2050 et ne plus en produire à l’horizon de la fin du siècle).

2015, une année de mobilisation pour le climat !

Dans ce contexte, il est fondamental de s’appuyer sur un agenda ambitieux pour construire un mouvement social pour la justice climatique.
Il nous appartient de faire de la COP21 un moment important de mobilisation permettant de focaliser l’attention des peuples du monde entier sur les enjeux climatiques.
Pour porter des revendications à différentes échelles, et notamment faire véritablement pression sur les gouvernements nationaux pour qu’ils engagent des politiques ambitieuses, au-delà de 2015.
Ceci nécessite que les mouvements environnementaux et mouvements syndicaux œuvrent ensemble pour faire de la question climatique une question sociale pleine et entière, embrassant l’ensemble des questions intéressants les salariés (quelle production, quelle distribution, quel financement, quel type de création d’emploi, quelle reconversion, quelle division du travail).
Apporter une réponse citoyenne à ces sujets impose de diversifier et d’intensifier les relations avec les mouvements de solidarités Nord/Sud afin d’élaborer nos revendications dans un souci de justice entre les peuples.
Il est possible de se mobiliser massivement pour le climat.

Des rendez-vous unitaires :la FSU participera aux actions.

JPEG

  • Les 26 et 27 septembre en lien avec l’initiative "Alternatiba Tour" qui s’étalera sur l’ensemble du mois de septembre, nous serons présents pour soutenir et mettre en valeur les initiatives citoyennes permettant de lutter contre le changement climatique et d’impulser une transition énergétique.
  • Les 29 et 30 novembre, à la veille de la COP21 et du départ des négociateurs pour la conférence climat de Paris, des mobilisations massives à Paris et dans les grandes métropoles de France et capitales du monde entier seront organisées pour affirmer nos exigences aux chefs d’états et de gouvernements.
  • A partir du 5 décembre, un vaste espace de convergence, de débats et de mobilisation sera ouvert pour permettre à toutes celles et tous ceux qui voudront s’impliquer dans cette mobilisation citoyenne de pouvoir le faire.
  • Le 12 décembre, lors de la clôture de la conférence climat, nous serons dans les rues de Paris, pour aller au delà des résultats de cette conférence.
    L’objectif sera de rappeler que la société est unie face à ce défi majeur pour l’humanité et que nous amplifierons.

    Unissons-nous pour montrer la force de notre mouvement et envoyer un signal clair en faveur d’un avenir meilleur, plus respectueux de l’environnement, et plus juste pour tou-te-s.