[]
       

Rechercher
 

Action du 8 octobre 2015 : premiers résultats

Suite à l’appel intersyndical les syndicats des salariés CGT,FSU et Solidaires auxquels étaient associés l’UNEF(syndicat étudiant) et l’UNL (lycéens) des dizaines de milliers de salariés sont descendus dans la rue le jeudi 8 octobre dans différentes villes, pour réclamer des hausses de salaires et défendre l’emploi.
Pour William Martinet président de l’Unef "La politique d’austérité du gouvernement frappe l’ensemble de la société, y compris et surtout les jeunes."
Pour Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, il s’agit d’une "nouvelle journée d’alerte".
Chiffres et actions :
A la DGFIP un peu plus de 13 % de grévistes.

PDF - 50.9 ko
Résultats 08-10-2015

A la SNCF : 12% de grévistes.
A l’Education nationale, les taux de grévistes étaient faibles (il y avait déjà eu d’autres journées de grève précédemment et une manifestation prévue 2jours après, le samedi 10 octobre).
Le Parc et le Château de Versailles sont restés fermés.
Les salariés d’Air France étaient présents suite à l’annonce d’une possible suppression de 2.900 postes.
Des blocages au Havre (Seine-Maritime), les entrées de la ville étaient bloquées, provoquant des kilomètres d’embouteillage. Des dockers CGT empêchaient l’accès des poids-lourds aux terminaux du port.