[]
       

Rechercher
 

PLF 2016 : des attaques supplémentaires

Le projet de loi de finances (plf) 2016 est en discussion à l’assemblée nationale du 13 au 19 octobre, le vote en première lecture devant intervenir le 20 octobre.
Le texte devrait être adopté définitivement le 18 décembre 2015.

Il montre une fois encore que le gouvernement maintient le cap d’une politique libérale basée sur l’austérité qui se traduit par une baisse de la dépense publique de 16 milliards d’€.
Il comporte de nouvelles attaques supplémentaires plus particulièrement en direction de nos ministères : 2.543 suppressions d’emplois dans la sphère finances publiques et 112 dans le périmètre économie, 300 millions d’€ d’économie. (cf. documents ci dessous)

Les bénéficiaires du RSA, des aides au logement, de l’allocation adulte handicapé ou allocation spécifique de solidarité verront la réévaluation de leur prestations différées du 1er janvier au 1er avril. Il n’ y a pas de petites économies même à l’encontre des plus démunis, et encore les présentateurs du projet viennent à déplorer la faiblesse de l’inflation qui limite la portée des mesures.

La FSU-Finances désapprouve ce projet de loi qui en faisant des cadeaux - 33 milliards d’€ d’allègement de cotisations sociales aux entreprises (sans contre partie) - contribue à affaiblir le financement des politiques publiques qui sont nécessaires pour créer d’avantage de justice sociale et de solidarité.

PDF - 2.3 Mo
PLF 2016 - finances publiques
PDF - 2 Mo
PLF 2016 - économie