FSU-NIOUZE n°70
mars 2017
  E-mail : contact@fsufinances.fr
  Site web : fsufinances.fr
 
Cet email ne s’affiche pas correctement ? Voir cette Infolettre dans votre navigateur 

Elections présidentielles

Bonjour à toutes et tous,

A moins d’un mois des élections présidentielles, nous voilà confrontés à des scenarii inquiétants pour notre démocratie, pour le socle sociétal et notre modèle social.

Le pire n’est jamais sûr, mais l’histoire de notre pays et celle de nos voisins européens nous permettent de sentir les dangers face auxquels nous ne souhaitons en aucun cas être confrontés.

Notre syndicat est totalement indépendant des partis politiques, mais il n’est ni neutre, ni aveugle.
Notre culture et notre éducation nous ont donné les moyens de réfléchir, de penser ce qui peut être bien pour nous, pour notre humanité et pour notre planète.

Certain-e-s semblent tenté-e-s par le nationalisme xénophobe en France (souvenons-nous du boulangisme ou simplement du régime de Vichy ), d’autres déçu-e-s par les différentes politiques menées baissent la garde et sont désemparé-e-s.

Mettre en garde contre un choix qui pourrait amener un parti qui s’est fondé sur des bases fascistes, nationalistes, racistes et xénophobes, un parti qui s’est construit contre la République, puis contre l’Europe, à diriger notre pays nous paraît nécessaire.

Bien sûr, cela ne nous exonère pas d’avoir un regard très critique sur les projets et programmes ultralibéraux et réactionnaires portés par d’autres candidats bien placés dans les sondages. Ces candidats veulent s’attaquer notamment à la Fonction publique et à ses missions de service public en supprimant des centaines de milliers d’emplois en cinq ans, en démantelant la protection sociale via sa privatisation et son individualisation.

Quelle société veut-on pour maintenant et pour demain ?
Entretenir les peurs et les haines ne permet pas de construire un avenir apaisé et désirable. Mener une politique d’austérité vis à vis des pauvres et classes moyennes n’entraîne qu’un accroissement des inégalités, de régression sociale et un sentiment d’injustice menant à la révolte ou à la désespérance.

Nous appelons donc toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs d’humanité, à défendre les valeurs de liberté, égalité, fraternité, laïcité et de justice sociale, ce sont ces valeurs que défend notre projet syndical à la FSU-Finances.

Bon printemps à vous.

Amitiés syndicales.
Le Bureau national de la FSU-Finances

 
 L'ACCÈS AU SERVICE PUBLIC EN DANGER 
Pourquoi la Poste ferme des bureaux de poste
La Poste taille à la serpe dans son réseau public ! A lire sur le sujet : le tract de Convergence Nationale des Collectifs de Défence et de Développement des Services Publics Pourquoi la Poste (...)   Lire la suite
Vive le tout numérique : atteintes au droit à la DGFIP
Les personnels de la DGFIP ont reçu mi février le message suivant sur leur boîte à lettre professionnelle. Vous êtes concerné(e) par le reclassement statutaire intervenu le 1er janvier 2017 dans le (...)   Lire la suite
L’accès aux droits recule car les services publics s’éloignent des usagers
S’il est difficile de nier les progrès apportait par le révolution numérique, force est de constater qu’il a malheureusement contribué à mettre en place des politiques néfastes au service public. Le (...)   Lire la suite
DRFIP 2A - Cunéo : le provisoire dure !
Ce qui dure également c’est la constance et la pertinence de nos analyses. Regardez donc les deux photos ci-dessous : la première était celle qui était affichée jusqu’à lundi sur la porte d’entrée de (...)   Lire la suite


 AU COEUR DE LA PRÉSIDENTIELLE 
Premiers décryptages du programme de Marine Le Pen
Secteur FSU Droits et Libertés - Groupe de travail contre l’extrême droite « Marine 2017 » C’est un document court, rendu public le 4 février, qui contient 144 engagements. Le groupe de travail (...)   Lire la suite
Prends ta veste et tire-toi
Un candidat à la présidence a de la chance, il a un ami qui lui offre des costards. Selon les informations de la presse (JDD), il se serait fait offrir pour près de 48.500 euros de vêtements dont, (...)   Lire la suite
Crise de régime
"Personne n’a le droit de juger du travail d’un attaché parlementaire." "Tous les faits évoqués sont légaux et transparents." (F. Fillon en conférence de presse) Louis XVI fut un jour apostrophé sur (...)   Lire la suite
Marine Le Pen tombe le masque !
- Communiqué FSU - Les fonctionnaires qu’elle dit défendre ne sont visiblement pas en odeur de sainteté lorsqu’ils font la preuve de leur indépendance, de leur intégrité et de leur sérieux (...)   Lire la suite
Loi Macron : tout pour les riches !
Souvenez-vous... avant d’être candidat au poste de monarque sans couronne, M Macron était ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Grâce à ses fonctions, il a fait passer une loi (qui (...)   Lire la suite
Probité et politique
La probité est la qualité de quelqu’un qui observe parfaitement les règles morales, qui respecte scrupuleusement ses devoirs, les règlements. Dans le cadre de la révélation de l’emploi présumé fictif (...)   Lire la suite


  ÉGALITÉ FEMMES HOMMES AU TRAVAIL:
LA LUTTE CONTINUE  
La force de l’égalité
Rémunération et parcours professionnels : les inégalités entre femmes et hommes dans la fonction publique sont avérées La FSU-Finances vous invite à lire sans modération le rapport de la députée (...)   Lire la suite
Équité salariale entre hommes et femmes : où en est-on ?
FSU-Finances Services Centraux- Aujourd’hui en France, tout le monde (ou presque) s’entend sur la nécessité d’abolir les inégalités salariales entre hommes et femmes, mais pourtant, si ces inégalités (...)   Lire la suite
Visitez notre rubrique Droit des femmes
De l'actualité, de l 'histoire, des outils... à découvrir
Découvrez notre dernier tract national
PDF - 2 Mo
Tract national n°78
 LES BD de la FSU-Finances 
par notre dessinateur Laurent Saulnier



Adhérer à la FSU-Finances en 2017

Notre organisation syndicale ne reçoit aucune subvention ministérielle et n’existe que grâce à ses adhérents.
Votre cotisation syndicale vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu à hauteur de 66 %.


Vous pouvez compter sur la FSU pour faire valoir vos droits..