FSU-NIOUZE n°71
AVRIL - MAI 2017
  E-mail : contact@fsufinances.fr
  Site web : fsufinances.fr
 
Cet email ne s’affiche pas correctement ? Voir cette Infolettre dans votre navigateur 

Bonjour à toutes et tous,

Au lendemain du premier tour des élections présidentielles, alors qu’une majorité de travailleurs se désespère devant l’affiche des deux finalistes, les financiers - eux - s’enthousiasment : "C’est le scénario parfait dont le marché rêvait désespérément" (analyste Deutsche Bank à New York), "Ballottage favorable pour les marchés" (banque Natixis).

Lundi 24 avril, la Bourse de Paris a fini sur une hausse de 4,14 % après avoir atteint en cours de séance son plus haut depuis le 15 janvier 2008. Les actions des banques ont surpassé ce score, gagnant plus de 7 % en moyenne en une seule séance.

Pour la FSU-Finances, pas de quoi se réjouir !
La FSU-Finances rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques et son fort attachement à l’universalité des droits des femmes et des hommes.
La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie constituent ainsi une priorité essentielle de son action.

L’organisation syndicale est un instrument d’émancipation des travailleurs de toute forme d’exploitation, de domination, d’aliénation ou d’oppression.
Nos adhérents sont des citoyens éclairés à qui on ne dicte pas la conduite.

Quel que soit le monarque sans couronne qui sera plébiscité le dimanche 8 mai, ce sera aux travailleurs de convoquer leur troisième tour, en rangs serrés derrière leurs organisations syndicales pour faire barrage aux réactionnaires de tous ordres.
Cette mobilisation aura lieu sur leur terrain, dans la grève et les luttes, à partir notamment des revendications claires de progrès social que la FSU portera sans relâche.

Amitiés syndicales.
Le Bureau national de la FSU-Finances

 
CICE : les principaux bénéficiaires sont les "rois de l’évasion fiscale"
La FSU-Finances a déjà dit ici tout le mal qu’elle pensait du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et prétendument l’emploi !), offert par F. Hollande pour favoriser entre autre son "ennemie" la (...)   Lire la suite

Nouvelle section locale de la FSU-Finances à la DDFIP 79
C’est avec plaisir que nous vous informons de la création de notre section syndicale FSU-Finances au sein de la Direction départementale des Finances publiques des Deux-Sèvres. Les responsables de (...)   Lire la suite

La lutte contre la fraude aux cotisations sociales, une priorité à mener
Des enjeux sous-estimés, une action à intensifier selon un rapport de la cour des comptes rendu en 2014. La FSU-Finances est attentive à toutes les fraudes des finances publiques qui viennent (...)   Lire la suite

Retenue à la source : notre point de vue
Tract national n°78

La représentativité des organisations syndicales dans la fonction publique en général et à la DGFIP en particulier renvoie à des règles bien particulières. Et les syndicats réputés représentatifs à la sortie des urnes acquièrent de nombreux droits. Outre celui de siéger dans les organismes consultatifs que sont les CTL, les CHS, les CDAS et les CAPL, ces organisations syndicales représentatives ont le droit d’accéder aux locaux syndicaux, d’organiser des HMI (heures mensuelles d’information) ou bien encore de procéder à des visites des services de leur ressort géographique.

A l’inverse, sans cette représentativité, tous ces droits leur sont refusés. Est-ce équitable ? Est-ce dans l’intérêt des agents ? Le réponse à ces deux questions est non.

C’est pourquoi la FSU-Finances, attachée au développement des droits démocratiques en toutes circonstances, et à l’avènement d’une égalité de traitement réelle de toutes les forces en présence, milite depuis des années à la fois pour des évolutions des règles des modes de scrutins professionnels mais également pour une prise en compte égalitaire sur tout le territoire des critères de représentativité.

Nous soumettons à votre signature cette pétition très simple qui demande à la DGFIP d’opérer une évolution démocratique et égalitaire sur trois points  :

Appliquer la règle de la proportionnelle intégrale pour tous les scrutins de la DGFIP dès les prochaines élections de 2018 ;
Permettre à tous les agents de choisir directement l’organisation syndicale de leur choix (vote direct) qui les représentera au CTR ;
Et reconnaître le caractère représentatif à toute organisation syndicale atteignant dans un CTL, au CTR ou au CTM le seuil des 8 %, indépendamment du fait qu’elle obtienne ou non un ou plusieurs sièges.

C’est dans la diversité des opinions et des représentations que se forge chaque jour la démocratie. Par votre signature, vous manifestez votre volonté que se renforcent les droits syndicaux et le caractère démocratique de nos instances représentatives. Soyez-en remercié(e).
( Votre nom n’apparaîtra pas publiquement sur notre site. )

 

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER ET LIRE L’INTÉGRALITÉ DU TEXTE DE LA PÉTITION
 LES DESSINS DU MOIS 

L’actualité vue par notre dessinateur
Laurent Saulnier

 



Adhérer à la FSU-Finances en 2017

Notre organisation syndicale ne reçoit aucune subvention ministérielle et n’existe que grâce à ses adhérents.
Votre cotisation syndicale vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu à hauteur de 66 %.


Vous pouvez compter sur la FSU pour faire valoir vos droits..