FSU-NIOUZE n° 73
juillet 2017
  E-mail : contact@fsufinances.fr
  Site web : fsufinances.fr
 
Cet email ne s’affiche pas correctement ? Voir cette Infolettre dans votre navigateur 

Bonjour à toutes et tous,

"C’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien" !

C’est comme cela que le nouveau monarque présidentiel, E. Macron a défini une gare le 29 juin 2017 alors qu’il inaugurait la station F, un incubateur de start-up... Cette déclaration est à l’image de sa conception de la société tout entière. On pourrait paraphraser, sans trahir sa pensée : "Si on a pas monté sa start-up à 30 ans, on a raté sa vie !", faisant écho à l’inénarrable Jacques Séguéla, venant en défense de N. Sarkozy en 2009 : "Si a 50 ans on n’a pas une Rolex, on a raté sa vie !"... Entre ces deux-là, il y a eu une continuité de pensée avec pour trait d’union "l’ennemi de la Finance" qui s’est lui aussi mis au service des plus riches et de la casse sociale entre 2012 et 2017.

Pour les naïfs qui pourraient croire que cette déclaration est mal comprise, nous leur répondrons par d’autres citations du Président Macron : "Le Kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien". Ou bien encore : "La meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler", en réponse à des opposants à la loi Travail en 2016, alors qu’il était le fidèle Ministre de l’Economie du gouvernement de Manuel Valls.

Et c’est cette pensée vulgaire, au pouvoir depuis des décennies, qui prétend tout déréglementer, en 18 mois : Code du Travail, assurance chômage, retraites par répartition, statuts et rémunérations des fonctionnaires... mais avec quelle légitimité ? Certes, les constitutionnalistes, et ceux qui les citent, nous diront que lui et les députés ont été démocratiquement élus. Certes. Mais la démocratie, dans son étymologie veut dire le pouvoir du peuple, par et pour lui. Alors, rappelons-nous : au 1er tour de l’élection présidentielle, E. Macron a rassemblé 8,6 millions d’électeurs... donc près de 40 millions d’électeurs ne se sont pas inscrits dans son projet. Pire, au 2nd tour des élections législatives, LREM n’a rassemblé qu’1 électeur sur 7 ! (16,55 % des inscrits, Min. de l’Int.).... mais le mode de scrutin non proportionnel lui permet d’avoir une confortable majorité. C’est pour cela que 29 millions d’électeurs (61,57 %) se sont abstenus ou ont voté blanc ou nul, traduisant le rejet de ces institutions.

Non, pour la FSU-Finances, pas plus E. Macron, que F. Hollande ou N. Sarkozy avant lui, n’ont la légitimité pour mener une politique contre le peuple, contre la majorité.

Pour eux, nous faisons sans doute partie "des gens qui ne sont rien". Pourtant nous sommes tout ! Nous sommes la classe des producteurs (les travailleurs).

Prenez des forces pour la rentrée, les combats s’annoncent rudes.

Bel été à toutes et tous !

 
"Bienvenue" au nouveau secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances
La FSU-Finances demande à Benjamin Griveaux, d’être fidèle à ses écrits en prenant la défense des plus faibles et en créant beaucoup d’emplois à la DGFIP, et dans les autres directions (Douane, CCRF...). (...)   Lire la suite
Courrier adressé par la FSU à l’ensemble des député-e-s
Madame la Députée, Monsieur le Député, Vous venez d’être élu-e à l’assemblée nationale. Votre rôle va être déterminant car vous allez décider des politiques à mettre en œuvre pour notre pays. La FSU est (...)   Lire la suite
Elections professionnelles 2018 : mise en œuvre du vote électronique
Compte-rendu du Groupe de Travail du 2 juin 2017 Présents : Administrations : M. Monnier préside la réunion équipe projet pilier informatique pilotage ministériel M. Laloge chargé des relations (...)   Lire la suite
Les pouvoirs sans entrave d’Emmanuel Macron
Alors que le conseil constitutionnel envoie un signal fort à l’exécutif, en abrogeant les interdictions de manifester prises durant l’état d’urgence, une nouvelle loi sécuritaire doit être présentée (...)   Lire la suite
La FSU a été reçue par le Ministre de l’Action et des comptes publics et son cabinet
Le Ministre a confirmé la volonté du gouvernement à "mettre en œuvre la feuille de route" annoncée par Emmanuel Macron lors de la campagne électorale de l’élection présidentielle. La FSU a tout d’abord (...)   Lire la suite
Retenue à la source de l’impôt sur le revenu : cacophonie suite
Alors que les textes viennent d’être publiés et précisent que le PAS entrera en vigueur le 1er janvier 2018, le 1er Ministre a annoncé son report au 1er janvier 2019. Décret n°2017-866 du 9 mai 2017 (...)   Lire la suite

 DGFIP 
Calendrier des concours et examens 2017-2018
Voir notre espace actualité DGFIP / espace recrutement   Lire la suite
Pour une élection directe au CTR
Signez la pétition pour une plus grande démocratie à la DGFIP. Pourquoi ? Pour vous permettre d’élire directement vos représentants au comité technique national de la DGFIP (dit CTR/ CT de Réseau) (...)   Lire la suite
 LES BD de la FSU-Finances 
par notre dessinateur Laurent Saulnier



Adhérer à la FSU-Finances en 2017

Notre organisation syndicale ne reçoit aucune subvention ministérielle et n’existe que grâce à ses adhérents.
Votre cotisation syndicale vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu à hauteur de 66 %.


Vous pouvez compter sur la FSU pour faire valoir vos droits..